menu Menu
9 articles filed in
Cameroun
Previous page Next page

Mboudjak - Patrice Nganang (2022)

Au coeur du conflit, la langue...

Mboudjak, les aventures du chien philosophe Patrice Nganang, Editions Teham, à paraître en janvier 2022 Je suis en train de finir un des deux livres de Patrice Nganang, son coup double, qui sortira en janvier 2022. J’ai commencé par Mboudjak, sous-titré Les aventures d’un chien philosophe, Patrice Nganang a également demandé à son éditeur, Teham […]

Continue reading


La promesse de Sa Phall'Excellence - Max Lobé (2020)

La promesse d'une nouvelle langue...

Max Lobé, La promesse de Sa Phall’Excellence Editions Zoé, 2020, 135 pages «  Si vous n’êtes pas d’accord avec la langue que je vais utiliser pour dire cette histoire, alors rejoignez-moi seulement ici à Elobi, à la terrasse du bar de Uncle Godblessyou. Tout le monde dans le bidonville m’appelle Mista AcaDa-Writa, le Raconteur d’histoires. […]

Continue reading


Contours du jour qui vient - Léonora Miano (2006)

Choisir la vie, bien que son chemin soit jonché de macchabées…

Contours du jour qui vient, Léonora Miano Editions Plon, 2006, 275 pages Dans Contours du jour qui vient, Léonora Miano nous embarque dans le Mboasu, un pays du centre africain. Un état réplique du Cameroun. La guerre y a fait rage pendant assez longtemps pour laisser des stigmates profonds un peu partout. Les endroits et […]

Continue reading


Les orphelins - Bessora (2021)

L’organisation qui s’était occupée de son adoption était pronazie. Elle voulait réussir en Afrique ce que les nazis avaient raté en Allemagne. (p.182)

Sandrine Bessora Les orphelins, JC Lattès, mars 2021.   Wolfgang et Barbara sont jumeaux. Wolf et Barbie sont jumeaux devrait-on plutôt dire car à 8 ans, on donne encore des petits noms aux enfants et, ces enfants-là sont encore bien petits. Ils sont allemands, blonds aux yeux bleus, ils sont aryens et orphelins : « pas une goutte […]

Continue reading


Coups de pilon - David Diop (1973)

La négritude selon David M. Diop

Coups de pilon, David M. Diop Editions Présence Africaine, Collection Poésie, 1973 Réédition La négritude est un vaste mouvement littéraire dont Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor et Léon Gontran-Damas ont été le fer de lance. Derrière ces poètes, de nombreux écrivains, conteurs, scientifiques se sont inscrits dans cette démarche. On peut citer un jeune poète, […]

Continue reading


Les 700 aveugles de Bafia - Mutt Lon (2020)

C’est ainsi que Damienne vit les huit premiers aveugles de ce qu’on appela « l’affaire Jamot ». Il y avait deux femmes et six hommes. Ils se tenaient là, gauches, les paupières battantes et les pupilles affolées, ouvrant de grands yeux inertes, avides d’une lumière qu’ils ne reverraient jamais » (p. 77) Mutt-Lon Les 700 aveugles de Bafia […]

Continue reading


La révolte de Mbazoua - Moone Nda’a

Cinq petits bijoux de nouvelles africaines écrites par « l’enfant de la maison » et offertes en période de pandémie Covid19

Cinq petits bijoux de nouvelles africaines écrites par « l’enfant de la maison » et offertes en période de pandémie Covid19 Karen Ferreira-Meyers Je ne sais pas comment vous vous sentez, mais personnellement je lis beaucoup plus de nouvelles pendant cette pandémie du Covid19 que de textes plus longs et ce sont exactement ces lectures qui m’ont […]

Continue reading


Les 700 aveugles de Bafia - Mutt-Lon (2020)

Quand le pouvoir n'est pas exercé par celui que l'on croit...

On parle ici du nouveau roman de Mutt-Lon. Il est très intéressant qu’on aborde cet auteur qui produit l’essentiel de ses écrits depuis le Cameroun. De son vrai nom, Daniel Alain Nsegbe, Les 700 aveugles de Bafia est son troisième roman. Le premier, Ceux qui sortent dans la nuit a obtenu le Prix Ahmadou Kourouma […]

Continue reading


La verticale du cri - Gaston Paul Effa

Il fallait donc que j’apprenne à déménager de moi-même.

Gaston Paul Effa, La verticale du cri, Gallimard, 2019. La verticale du cri de Gaston-Paul Effa est un récit initiatique (la couverture Gallimard le précise) rédigé à la première personne du singulier. Depuis Roland Barthes, ou depuis Jaap Lintvelt, le lecteur sait qu’il ne doit pas confondre un « je de papier » avec le […]

Continue reading



Previous page Next page

keyboard_arrow_up