menu Menu
0 articles filed in
Chroniques par auteur
Previous page Previous page Next page Next page

Chérie Basso - Zamenga (1982)

Le procès de la culture et de la littérature zaïroise

Chérie BASSO, Zamenga Batukezana. (Editions Saint-Paul 1982) “ Ayant le privilège d’avoir vécu chacun de ces trois moments, et assumant les dualités qui en découlent, je me fais un devoir d’écrire des romans et essais sociologiques qui font justement apparaître ces conflits de civilisations que vivent les Africains. Si mes écrits ont une certaine audience, […]

Visit Us
Follow Me
20
Whatsapp
Tumblr

Continue reading


Les Aquatiques - Osvalde Lewat (2021)

« Mais enfin, qu’est-ce que l’amour a à voir avec le mariage ? On se marie parce qu’on se marie, un point c’est tout. On se marie pour des tas de raisons, et ce sont ces mêmes raisons-là qui font que, quoi qu’il arrive, on ne part pas, on reste ensemble, on élève ses enfants. » (p.283)

Les aquatiques, Osvalde LEWAT, Les escales, 2021. « Mais enfin, qu’est-ce que l’amour a à voir avec le mariage ? On se marie parce qu’on se marie, un point c’est tout. On se marie pour des tas de raisons, et ce sont ces mêmes raisons-là qui font que, quoi qu’il arrive, on ne part pas, […]

Visit Us
Follow Me
20
Whatsapp
Tumblr

Continue reading


Soirée slam et poésie à Kisangani ( RDC )

Poète, tu parleras !

Compte rendu d’une soirée poésie-slam, à Kisangani Vingt ans jour pour jour depuis que la ville de Kisangani a vécu les atrocités meurtrières, la guerre de six jours qui a détruit sa belle étoile et, avec elle, la lumière de sa riche culture. La ruine est palpable de par tout, plus dure encore présente dans […]

Visit Us
Follow Me
20
Whatsapp
Tumblr

Continue reading


Le duel des grands-mères - Diadié Dembélé (2021)

L'origine comme centre de redressement...

Le duel des grands-mères,  Diadié Dembélé Editions JC Lattès, 2021 Voici un roman assez singulier écrit par l’homme de lettres malien Diadié Dembélé. Un premier texte publié aux éditions JC Lattès qui annonce un match familial, entre deux clans, entre deux grands-mères. Bamako, la question des langues La première partie du roman se déroule à […]

Visit Us
Follow Me
20
Whatsapp
Tumblr

Continue reading


Celles qui attendent - Fatou Diome (2013)

“Maintenant que leurs fils se débattaient dans une nasse plus vaste que leurs désirs, Arame et Bougna mesuraient l'immensité de leur erreur : rien ne se passait comme prévu.” (p334).

Celles qui attendent – Fatou Diome  édition Flammarion 2010. “Maintenant que leurs fils se débattaient dans une nasse plus vaste que leurs désirs, Arame et Bougna mesuraient l’immensité de leur erreur : rien ne se passait comme prévu.” (p334). Un grand frère à Kinshasa nous répète toujours ceci : « dans l’amour du livre soyez […]

Visit Us
Follow Me
20
Whatsapp
Tumblr

Continue reading


Tous les mots qu'on ne s'est pas dits - Mabrouck Rachedi (2022)

La Tour Eiffel, la Seine, la Grande Borne, Alger, la trajectoire d'une famille...

Tous les mots qu’on ne s’est pas dits, Mabrouck Rachedi Editions Grasset, 2022, 203 pages Je l’ai dit sur les réseaux sociaux. Je connais Mabrouck Rachedi depuis une dizaine d’années. J’ai publié deux critiques sur les romans Le petit Malik et La petite Malika écrit à quatre mains avec sa sœur Habiba Mahani. Il est […]

Visit Us
Follow Me
20
Whatsapp
Tumblr

Continue reading


Neuf histoires lumineuses où le bien est le mal - Jo Güstin (2017)

Coucou compte pour la troisième fois les tresses que Nyango vient de lui faire. « Noire, blanche, nguénguérou, métisse, noire, blanche, nguénguérou, métisse, noire. » C’est sans appel… Elle est noire. (p.52)

Jo Güstin Histoires lumineuses où le bien est le mal Présence africaine, 2017   Coucou compte pour la troisième fois les tresses que Nyango vient de lui faire. « Noire, blanche, nguénguérou, métisse, noire, blanche, nguénguérou, métisse, noire. » C’est sans appel… Elle est noire. (p.52) Des histoires lumineuses ? Jo Güstin en propose neuf dans ce recueil publié […]

Visit Us
Follow Me
20
Whatsapp
Tumblr

Continue reading


Philippe N. Ngalla, La ronde des ombres (2020)

Shrek en littérature congolaise

Philippe N. Ngalla, La Ronde des ombres éd. Le Lys bleu, 2020 Il arrive que le lecteur trop sûr de son fait se fasse piéger par un roman. Aussi, j’aimerais rappeler un principe à appliquer lorsqu’on critique une œuvre de fiction : « Ne vous prononcez pas tant que vous n’avez pas lu la dernière […]

Visit Us
Follow Me
20
Whatsapp
Tumblr

Continue reading


Ntchou, Toli, Nou : La question de l'écriture

3ème volet de l'analyse de Patrice Nganang : l'alphabet, l'écriture

Quand donc dans son recueil de poèmes, Ethiopiques, le président de la république du Sénégal lance : ‘Je dis bien : je suis Dyâli’, et c’est-à-dire ‘griot’, quand Djibril Tamsir Niane publie le fameux Soundiata ou l’épopée mandingue, et Ahmadou Hampaté Bâ formule le célèbre ‘un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle’ qui jette des centaines de chercheurs financés par le CNRS plusieurs fois, avec microphone dans les brousses d’Afrique pour enregistrer l’histoire africaine dite par les vieillards, quand un radical comme Sembène Ousmane se dit griot, tous parlent de l’intérieur du paradigme du ‘toli.’ Le donsomana de Kourouma ne vient que transformer en roman ce paradigme qui se satisfait de l’invention violente de l’Africain comme être de bavardages – comme ngachou’, diraient les Bangangté ici, au détriment du nganou, être d’histoires.

Visit Us
Follow Me
20
Whatsapp
Tumblr

Continue reading


Tanou, une définition de l'écrivain

Volet n°2 de la tribune de l'universitaire camerounais Patrice Nganang

« La commune mesure veut que le tanou soit un fauteur de troubles, un créateur de problèmes, mais cette définition n’insiste que sur sa relation à l’histoire comme vécu. Mis devant le choix historique qu’impose le ‘nou’, le tanou se donne donc la liberté de différer l’histoire, de lui donner un autre cours que celui du commun, de faire problème – de problématiser. » Patrice Nganang

Visit Us
Follow Me
20
Whatsapp
Tumblr

Continue reading



Previous page Next page

keyboard_arrow_up